Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
La gazette d'Aliahova : actualité de Michel Henry

Actualité concernant le philosophe Michel Henry (bibliographie, informations)

LA LA GAZETTE D’ALIAHOVA « En tout, henryen! » n. 101, janvier 2019

 

Texte de Michel Henry :

 

Christianity : A Phenomenological Approach? (Journal of French and Francophone Philosophy, n. 26, 2, 2018)

 

 

 

Articles et contributions en langue française consacrés, en tout ou partie, à Michel Henry

 

 

Roland Vaschalde : Michel Henry, Miguel García­-Baró... et moi in El deber gozoso de filosofar : Homenaje a Miguel García-Baró, Sígueme, 2018

 

 

 

 

Articles et contributions en langue étrangère consacrés, en tout ou partie, à Michel Henry

 

 

  • Graciela Fainstein Lamuedra : ¿Por qué Michel Henry ? in El deber gozoso de filosofar : Homenaje a Miguel GarcíaBaró, Sígueme, 2018

 

 

 

 

Souvenirs:

 

 

 

14) : La ronde de jour

 

 

À quelque de temps de là, Anne et Michel Henry m’ont informé qu’ils allaient partir assez longuement « pour voir de la peinture » (c’est un des motifs principaux de leurs voyages) et me demandent si j’accepterais de venir s’assurer, une ou deux fois, que tout allait bien dans l’appartement pendant la durée de leur absence. Comment refuser pareille marque de confiance ?

 

Me voilà donc, à présent, parcourant dans le demi-jour le grand appartement désert du centre de Montpellier, partagé entre le sentiment de vivre une situation privilégiée et le malaise de qui se retrouve seul dans une maison qui n’est pas la sienne. Cet appartement est dans le même temps une manière de musée : dans le couloir d’entrée comme dans le salon sont accrochés de nombreux tableaux anciens ou même primitifs, aux tonalités sombres, et dans cette vaste pièce trouvent aussi place, quelques belles figures de la statuaire : une vierge à l’enfant grandeur nature, d’une facture tout à fait non conventionnelle par rapport aux canons religieux habituels, un saint Sébastien en bois sombre, lié à un tronc d’arbre et percé de traits, un Bouddha debout en pierre, témoin du séjour de Michel Henry à Kyoto pour donner les séminaires rassemblés dans Généalogie de la psychanalyse, un angelot en bois doré  qui semble flotter dans les airs…

Mais la pièce la plus intensément chargée de mana, celle où l’émotion est la plus vive, est évidemment le bureau de Michel Henry, dont le sol est en partie couvert de dossiers, de tirés à part, de livres... Face à  la porte-fenêtre donnant sur le balcon d’où se découvre le campanile de la chapelle des Pénitents blancs de Montpellier, se tient le bureau où a été rédigée une grande part de son œuvre. Sur la droite un grand mur-bibliothèque, sur la gauche un petit lit de repos surmonté d’une œuvre remarquable et chère à tous les henryens : le portrait du « théognoste » que Michel Henry a lui-même décrit en détail aux pages 180 – 181 de L’amour les yeux fermés (Gallimard, 1976) :

« Sur un siège monumental incrusté de gemmes et dont le dossier à colonnes avait la majesté d’un baldaquin, un personnage était assis, le buste incliné, le front entouré d’une auréole, le regard perdu au loin. Vêtu somptueusement de rose et de pourpre, il tenait d’une main un couteau effilé…tandis que l’autre, posée sur un livre ouvert, pressait entre ses doigts la chaîne au bout de laquelle se démenait, furieuse et impuissante, attachée à jamais, retournée sur le dos, cornue, mi-oiseau mi-quadrupède, crachant de sa gueule ouverte une langue de feu, une bête monstrueuse. Comme si, pensais-je, la parole écrite avait, par la seule vertu de sa présence, pouvoir de terrasser le mal. Derrière le siège, un mur bas séparait le jardin paradisiaque du premier plan à la végétation symbolique, d’un mystérieux paysage dont les bleus et les verts fuyaient à l’infini. » La suite du texte montrant combien le narrateur aimait à s’identifier à cette figure de chercheur de vérité.

 

Une fois dehors, on comprendra qu’il me fallait quelques moments de réadaptation pour retrouver l’espace-temps de la quotidienneté et l’agitation de la rue…

 

Aujourd’hui ce microcosme exceptionnel a disparu corps et biens, comme il semble décidément qu’il soit de règle pour les choses de ce monde. Il nous reste l’éternité des œuvres et, pour ceux qui ont eu le bonheur de l’approcher, celle, plus précaire, mais ô combien précieuse, des souvenirs.

 

 

 

à suivre…

 

 

 

 

 

 

 

Colloques, cours et rencontres :

 

 

20/12/2018, University of Tartu (Estonie), Eduard Parhomenko : Keskendudes Michel Henry raamatule "Voir l'invisible. Sur Kandinsky" / "Näha nähtamatut. Kandinskys
 

 

 

Bibliographie henryenne et publications personnelles (ouvrages) :

 

Je continue de mettre à jour une bibliographie de et sur Michel Henry, commencée il y a plus de vingt ans. Si vous souhaitez la recevoir, n’hésitez pas à me la demander et je vous l’enverrai aussitôt.

 

Philosophie :

 

À l’Orient de Michel Henry, Paris : Éd. Orizons, 2014

 

Épreuve de soi et vérité du monde : depuis Michel Henry, Paris : Éd. Orizons, 2016

 

 

Autres textes :

 

Roland Vaschalde (textes) / Pierre Rivas (photos): Signes d’étangs, Éd. de la Fenestrelle, 2015

 

Roland Vaschalde (textes) / Pierre Rivas (photos): Chaos: Nîmes-le-Vieux, Éd. de la Fenestrelle, 2017

 

L’art de Joëlle Buisson : encres, peintures, haïkus, Éd. de la Fenestrelle, 2017

 

Roland Vaschalde (textes) / Pierre Rivas (photos): Les Jardins aux reflets de Nîmes, Ed. de la Fenestrelle, 2017

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article